Entre:

- les travaux (“Oui, Monsieur L., on avait dit TOUT le mur. Alors pourquoi n’avez-vous pas passé l’enduit sur cette partie aussi ? ")

- les fêtes (“Wake me up, before you go go” . . .)

- les amis (“Et, tu connais la dernière ?. . .”)

- les sorties ("Et pour moi, une crème brûlée à la figue s’il vous plait.")

- Les rencontres photos d’Arles (le choc de cette année ? Larrain, sans hésiter !)

- et la découverte du jeu "Candy crush" (argh !)

 . . . mon potager est en mode "sauvage". Tout pousse dans tous les sens et se mélange : les tomates et les aubergines, les melons vont se balader chez les courgettes, les topinambours colonisent les lignes de roquette, les framboisiers empiètent sur les groseilliers . . . bref, une joyeuse panique.

Heureusement que Dame Nature est bonne fille –vaudrait mieux car cela fait deux mois que je nourris les sauterelles et les limaces du quartier- et me donne malgré tout de belles récoltes. Notamment les tomates cerises. Je vous avais déjà  dit que, l’année dernière, j’avais essayé une recette de tomates cerises conservées natures en bocaux. Après nous en être régalé cet hiver, j’ai décidé d’en refaire cet été et de vous en donner la recette.

En plein hiver, vous n’aurez qu’à en ouvrir un bocal, réchauffer les tomates quelques minutes à la poêle, et vous serez transporté au beau milieu de l’été. Avec un peu de chance, peut-être pourrez-vous même entendre les cigales chanter . . .

 

 

tomates cerises en bocal

 

 

Tomates cerises en bocaux

Pour 1 bocal de 0.5 l

- 500 gr de tomates cerises mûres mais fermes, sans tache ni meurtrissure

- 1 belle gousse d’ail coupée en bâtonnets

- quelques brins de basilic, persil, sarriette, sauge, ce que vous aimez en fait

- huile d’olive

- sel&poivre

 

Tasser légèrement les tomates cerises dans le bocal, en intercalant entre les couches, l’ail, les herbes aromatiques, le sel et le poivre.

Stopper le remplissage à la limite indiquée sur le bocal.

Verser 1 cm d’huile et fermer le bocal.

Mettre à stériliser 75 minutes à 100°C.

Retirer le bocal du faitout. Laisser un peu refroidir.

Faire alors le test (et basé sur l’expérience, le faire au-dessus de l’évier et en gardant une main au-dessous du bocal) : déverrouiller la fermeture métallique et retourner le bocal. Si le couvercle reste fermé, c’est tout bon.Dans le cas contraire, vous avez un léger souci . . .

Se conserve 18 mois dans un endroit frais à l’abri du soleil.

 

 

Et, dire que lorsque le clip était sorti, je les trouvais sexy . . .

*

Textes et photos sont la propriété de Wenniroc. Aucune utilisation/reproduction n’est autorisée sans son accord.