Sa couleur ambrée et son goût fruité acidulé font de la gelée de coing l’une de mes préférées.

Cette recette est, pour moi, indissociable de celle de la pâte de coing car après avoir passé les coings à l’extracteur de jus, vous obtenez le jus (pour la gelée) et la pulpe de fruit (pour la pâte, compote, confiture ou autre dessert).

Si vous n’avez pas d’extracteur de jus, pas de panique, il vous suffit de suivre la méthode classique de préparation des coings.

Méthode qui a aussi fait ses preuves, soit, mais qui demande juste un peu plus de travail . . .

 

 

gelee coing 1

 

Gelée de coings

- 1 kg de "jus" de coing

- 500 gr de cassonade (renforce la couleur ambrée de la gelée et sa note caramélisée s’associe bien avec le coing)

- le jus d’un citron

 

Verser le jus de coing dans une marmite bien large. Ajouter la cassonade et bien mélanger pour dissoudre le sucre.

Porter alors le mélange à ébullition et laisser bouillonner pendant une trentaine de minutes. Une goutte de confiture versée sur une assiette froide devra rester en boule et non s’étaler.

Ecumer soigneusement en fin de cuisson.

Ôter la marmite du feu, verser le jus de citron. Remuer.

Verser dans des bocaux à confiture préalablement ébouillantés. Fermer les bocaux.

A conserver à l’abri de la lumière.

 

gelee coing 2

 

Cuisiné en écoutant :

 

 

*

Textes et photos sont la propriété de Wenniroc. Aucune utilisation/reproduction n’est autorisée sans son accord.