Ballonnements, crampes, douleurs intestinales, gaz, transit très rapide et/ou lent . . . ça vous parle ? Alors peut être serait-il judicieux de faire connaissance avec les FODMAPs !

*

Fermentable Oligosaccharides Disaccharides Monosaccharides And Polyols.

Cet acronyme désigne quatre chaînes glucidiques se trouvant dans plusieurs aliments et qui peuvent aggraver les désordres digestifs liés au Syndrome de l’Intestin Irritable (SII), ou à la colopathie fonctionnelle. Le principe est que ces sucres, n’étant pas digérés dans l’intestin, se retrouvent entiers dans le colon où ils fermentent.  Pour se protéger et les évacuer le plus rapidement possible, le colon va intégrer un surplus de liquide. Ce qui cause ballonnements, transit rapide et/ou très lent, douleurs, gaz, fatigue, crampes...

 

Les quatre sucres sont :

Les Oligosaccharides : présents dans les légumes secs et certains légumes.

Les Disaccharides : présents dans le lait et les produits laitiers

Les Monosaccharides : dans certains fruits.

Les Polyols : principalement dans les confiseries « sans sucre ». Aucun organisme ne les digère correctement !

 

*

 

1 personne sur 7 souffre de SII, principalement les femmes . . .

Afin de remédier à l’hyper-sensibilité à ces chaînes glucidiques, il y a le protocole FODMAP.

Découvert et mis en place en 2005 par Dr Sue Shepherd, docteur en nutrition et diététique à l’Université Monash (Australie), le protocole FODMAP se divise en deux phases.

- La première, entre 2 et 6 semaines, où tous les aliments riches en FODMAP sont à supprimer de notre alimentation.

- Une fois les symptômes d’inflammation disparus, on réintroduit une catégorie de FODMAP par semaine et on observe comment notre corps réagit. Le but étant de déterminer à quel type de sucre, notre organisme est hyper-sensible.

 

Le régime FODMAP a d’excellent résultats : entre 75 et 87 % de réussite. Un signe : de plus en plus d'études scientifiques sont publiées dans des revues médicales de haut niveau. 

Même si le régime alimentaire FODMAP ne guérit pas le SII ou la colopathie fonctionnelle, il réduit/supprime les symptômes et aide à vivre bien, c’est LA découverte pour les personnes souffrant de SII.

Si le régime FODMAP est prescrit par les médecins avec succès dans plusieurs pays anglo-saxons, il peine à arriver en France. Ce qui est bien dommage !

Avant de commencer ce protocole, assurez-vous, auprès de votre généraliste/spécialiste, que vous souffrez bien de SII ou d’une colopathie fonctionnelle.   

 

 *

 

Mon cas :

Souffrant de colopathie fonctionnelle depuis plusieurs années et après avoir essayé toutes sortes de traitements sans effets positifs, je me suis dit que, n’ayant rien à perdre, je pouvais toujours essayer ce protocole.

Cela fait maintenant 3 semaines pleines que je suis en phase d’élimination. Au bout de quatre jours de « régime » sans FODMAPs, mes douleurs abdominales ont disparu et mon ventre a dégonflé (j’ai perdu 1 taille de pantalon !). Au bout d’une semaine, mes douleurs lombaires ont disparu (et oui, une colopathie peut être responsable d’une douleur permanente à droite des lombaires !).

Bref, je revis !

Je  continue la phase d’élimination encore 1 semaine.

 

Voici mes premières constatations :

Avant de commencer ce régime dans les meilleures conditions, il faut prendre le temps de bien intégrer son fonctionnement.

 

- 2 livres m’ont aidée : « Le programme FODMAPs » par les docteurs S. Shepherd et P. Gibson (Marabout) et « Plus jamais mal au ventre avec le régime FODMAPs » par Dr P. Nys, endocrinologue-nutritioniste (Leduc.s Pratique). Ces deux livres expliquent très bien le pourquoi et le comment du régime FODMAPs. Des recettes sont proposées.

 

- le site de l’Université Monash  (en anglais) est riche en articles sur le sujet et régulièrement mis à jour. Il y a quelques recettes pour débuter.

 

- Je suis contre les applications payantes mais celle de l’université de Monash (6.60 € - en anglais) est excellente. Notamment , la liste des ingrédients est très détaillée quant à leur contenance ou pas en FODMAPS.  L’appli est mise à jour tous les 15 jours. 

Des listes d’ingrédients low/high FODMAPs  existent sur internet gratuitement. Le souci est que certaines sont datées et qu’entre temps, certains aliments ont changé de statut (ex lait de soja). Ces listes peuvent donner un premier aperçu mais si vous décidez de vous lancer dans le protocole FODMAPs, l’appli de l’Université Monash est vraiment top !

 

- Il faut bien prévoir ses menus. De nombreux ingrédients contiennent ces types de sucre et votre alimentation peut être pas mal chamboulée. Pour ma part, avant de commencer, j’avais prévu tous mes menus matin/midi/soir sur deux semaines.

 

- La liste des aliments à bannir lors de la 1ere phase peut sembler longue, très longue. Celle des aliments autorisés l’est aussi !!   Je peux vous assurer que l’on se sent si bien après quelques jours, que la motivation n’est pas difficile à trouver.

 

- Pour des idées de recettes, je vous conseille les blogs (en anglais)

A little bit yummy : beaucoup de recettes aussi appétissantes les unes que les autres.

Karlijnskitchen : de délicieuses recettes de desserts à vous damner . . .

 

- On est bien d’accord, ce n’est pas un régime minceur mais un protocole médical pour définir si l’on est sensible à l’un (ou plusieurs . . .) de ces sucres. On « dégonfle » mais on ne maigrit pas !

 

- Si le protocole FODMAP ne vous apporte aucun mieux être, peut être que vos symptômes ont une autre source. D’où l’importance de consulter votre médecin avant de commencer ce régime.

 

 

 

fodmap

 

 

 

*

 

Avez-vous une expérience FODMAP ? Etes-vous intéréssé par ce régime alimentaire ? Je suis curieuse de connaître votre point de vue !

 

*

Textes et photos sont la propriété de Wenniroc. Aucune utilisation/reproduction n’est autorisée sans son accord.