J’ai toujours aimé le piano. Classique ou jazz, toutes les sonorités de cet instrument me touchent.

Ne voulant pas mourir idiote, je m’y suis mise il y a 2 ans. Laborieusement.

Premièrement parce que, à part de marquer le rythme d’une chanson sur la table d’un bar, je n’ai jamais appris le solfège, ni joué d’un quelconque instrument.

Ensuite, la réalité m’a méchamment rattrapée ! Me voyant déjà magistralement interpréter Le Grand Galop Chromatique, j’ai eu plusieurs moments de grande solitude lorsque j’ai réalisé que le temps nécessaire à mes mains pour jouer la note que mes yeux déchiffrent, peut être très très  long ! Bref, mes leçons de piano ne sont pas forcément zen.

Cependant, ma prof de piano reste très calme et sereine pendant les cours et m’encourage chaleureusement à chaque -petite- victoire ! Une sainte, quoi !!! Je vois, parfois, ses doigts tapoter nerveusement le haut du piano, mais c’est sûrement pour marquer la mesure . . .

Le rapport entre mes cours de piano et la recette de coings d’aujourd’hui ? Le voici. Ma prof de piano, voulant sûrement récompenser ma prestation du jour (Le petit mois de mai, quasiment sans fautes . . .) m’a donné des coings qui ont embaumé ma maison ! Des petites merveilles sauvages sans aucune meurtrissure ni bêbête à l’intérieur.

Je voulais les garder aussi natures que possible, je les ai donc juste pochés dans un sirop parfumé à la vanille et à la badiane.   J’ai testé deux versions, l’une avec des tranches de citron et une autre avec des tranches d’orange (que j'ai oubliée de photographier d'ailleurs . . .). J’ai trouvé la version orange plus délicate, leur parfum compensant la légère acidité du coing cuit.

Et, je fais, devant témoins, la promesse solennelle de m’exercer quotidiennement au piano !!

 

Si vous aimez les coings, d'autres recettes vous attendent sur le blog :

- Tarte tatin aux coings

- Tarte Streusel aux coings

- Pâtes de coings

- Gelée de coings

- Coings rôtis

 

 

coings

 

 

 

coings pochés 1

 

 

 

Coings juste pochés à l'orange

- une douzaine de coings bios ou sauvages

- 1.5 l d’eau

- 200 gr de sucre

- 150 gr de miel

- 1 gousse de vanille coupée en 2 dans le sens de la longueur puis en tronçons

- 2 badianes (anis étoilée)

- 1 orange bio à moitié pelée, coupée en tranches

 

Dans une large marmite, mettre tous les ingrédients (sauf les coings). Porter à ébullition en remuant. Une fois le sucre et le miel dissous, réduire le feu et laisser chauffer à petits bouillons.

Pendant ce temps, bien laver les coings et les couper en quartiers. Les peler ou pas, selon votre goût. Ôter les cœurs (utiliser un couteau bien aiguisé !).

Mettre les quartiers de coings dans la marmite et laisser cuire environ 1 heure à découvert. Les fruits doivent être fondants et avoir une jolie couleur rose/orangée.

A déguster nature ou en accompagnement d’un fromage blanc crémeux (lait de vache ou soja).

 

Cuisiné en écoutant :

CZIFFRA - Grand galop chromatique -Liszt

 

*

 

Textes et photos sont la propriété de Wenniroc. Aucune utilisation/reproduction n’est autorisée sans son accord.